mardi 4 octobre 2011

Lèche-vitrine

Oh la belle vitrine ! Vue chez Mollat, Bordeaux. :)


Et très douce critique de Shä & Salomé entre le Rose et le noir !
...Ces deux-là s'aiment avec une conviction inébranlable et une fantaisie débridée. Ce n'est pas qu'ils se rebellent contre les conventions, c'est juste qu'ils ont su se créer une bulle bien à eux, pleine de tendresse et de chaleur. Une bulle dont je ne suis sortie qu'à grand regret au bout de 110 pages. En principe, je déteste relire romans ou bédés, mais je sais que "Shä et Salomé" fait partie des ouvrages que je revisiterai encore et encore.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire